3.1.06

Back from VN


Bonne et heureuse année à tous! Me voilà rentré du Vietnam.
J'aurai pu adorer ce voyage !... Malheureusement, mes parents ont une fois de plus réussi à tout gâcher ou presque; il fallait que je m'enferme dans ma bulle, les écouteurs de mon Ipod vissés aux oreilles, pour pouvoir profiter. Je connaissais déjà les travers de ma mère mais n'avait jamais ouvert les yeux sur mon père, qui m'a déçu...
Nous avons fait d'énormes efforts, mon frère, ma soeur et moi, pour que tout se passe bien à l'occasion des 60 ans de ma mère, et, pour ma part, à la difficulté de les supporter s'ajoutais celle de devoir assurer le rôle de Caroline tout ce temps... Ne pas pouvoir répliquer lorsqu'on me présente comme une fille, une soeur, lorsque ma mère critique mon allure "garçonne", qu'elle me demande de bomber le torse pour montrer que je suis une fille (sic) à des vietnamiens qui m'avaient pris pour un garçon...
D'ailleurs au Vietnam je "passe" très bien ! Les viets m'ayant pris pour une fille se compte sur une seule main amputée de 3 doigts. On m'a donné du "man" et du "him" durant tout le voyage (sauf bien sûr quand ma famille les contredisait ou me présentait d'emblée); j'ai même pris le reflexe d'utiliser les toilettes des mecs sans plus me poser de questions.
Là où j'ai été un peu étonné et très content, c'est d'être de plus en plus considéré comme un garçon par ma soeur (moins par mon frère, si je ne me trompe); c'est flagrant dans son carnet de voyage où elle a marqué qu'on était "boys with boys and girls with girls" pour le partage des chambres, sachant que je dormais avec mon frère et mon père... :o)

2006 est arrivé, je peux enfin faire mon coming-out trans à mes parents. Ce n'est plus qu'une question de jours, voir d'heures, avant que cela se fasse...

1 commentaire:

ML a dit…

PREUMS pour le commentaire du retour de vacs. Tiens moi au courant dès que t'as 1 minute pour envoyé un texto sans M.N.O à propos de tes parents , de la suite des évènements. Puis d'la pochaine date de cupiz'squat!