18.9.06

Ecole

Ma rentrée scolaire était jeudi 7 septembre; on a passé cette journée en stage d'intégration sur une base nautique. Au programme: course d'orientation et kayak-polo ! J'ai esquivé la deuxième activité, n'ayant pas prévu de vêtements de rechange et ne pouvant me mettre tout simplement en caleçon... À part ça, très bonne journée !
C'était un test pour moi, est-ce que je passe réellement, totalement, dans un autre contexte qu'un échange verbal bref (achat, renseignement donné dans la rue...)? Cela ne m'était pas encore arrivé de me présenter en tant qu'Eric à des gens que je devrais cotoyer toute une journée, a fortiori une année, et avec qui je devrais converser. Ce fut plutôt réussi ! Si mes camarades ont eu des doutes sur ma nature, ils en ont rien laissé paraitre (mais peut-être que j'apprendrais un jour que l'administration si prévenante de cette établissement s'est chargé d'informer toute ma promo !).
Tout s'est déroulé de la manière la plus naturelle qui soit cette semaine. Ma classe est composée de 7 filles et 7 garçons, y compris moi. Seul mon professeur principal est au courant de ma situation; un jour où les filles, comme à leur habitude, tardaient dans les vestaires (ce n'est pas du sexisme, c'est un constat ;)), il nous a présenté à un responsable comme étant "les contrats pro de sexe masculin" et m'a envoyé un discret clin d'oeil...
Je n'ai rencontré qu'un problème: en cours de gestion, je cherche mon nom sur la feuille de présence et lit: "C........ Caroline". Je panique intérieurement, signe tout de même, et rends le document erroné au professeur. Je scrute tous les élèves: aucun regard interrogateur? Est-ce possible que cela soit passé inaperçu??? À la fin du cours, je vais voir le professeur pour lui expliquer qu'il y a une erreur de prénom sur la feuille d'émargement: "vous me le rappelerez la prochaine fois, on barrera, c'est tout!" Horreur, j'imagine une rectification manuscrite consistant en un simple trait sur Caroline et Eric écrit à côté, le truc qui interpelle, obligeant à remarquer la faute et sa correction, ou comment me griller à coup sûr ! Direction le secréteriat: la secrétaire est au courant de mon dossier, et conclu que cet abruti (ce ne sont pas ses termes, bien sûr) s'est servi lui-même et a pris les feuilles de présence qui ont été faites avant ma révélation (et qui auraient dûes être détruites). Elle fera l'échange. Fin du mélodrame.

2 commentaires:

stef a dit…

re bonjour , cela fait longtemps
Content de te lire , de voir le chemin parcouru
J'imagine bien le stress engendre par ces prénoms ..arf qui de nous ne passe pas par la ?

Lily Vodka a dit…

Coucou,

Je tiens à te signaler que je t'ai envoyé un e-mail.
Je suis contente de te lire (je te lis depuis mi-Juillet), tu as répondu à certaines de mes interrogations.